Janikua ?

Drôle de nom !


Janikua est un mot qui vient de la langue puerepecha. Il veut dire "pluie". Les enfants qui naissent à la période où je suis née sont, pour les puerepechas, des enfants de la mère pluie.

La pluie est très souvent perçue, chez nous, comme triste, désagréable, un empêchement à sortir, quelque chose qu'on aimerait éviter le plus souvent.

Pourtant, la pluie est celle qui désaltère la nature, lui donne l'élan pour vivre, grandir. Venue du ciel, elle féconde la terre. Chacune de ses gouttes s'allie aux autres pour former des ruisseaux, puis des rivières et enfin des océans !
Lorsqu'elle se dépose sur les pétales, les feuilles, ou les toiles d'araignée, elle devient diamant, reçoit la lumière et la rayonne en mille couleurs.

Cet un grand honneur pour moi d'être fille de Janikua.
Les Puerepechas

Les Puerepechas sont des natifs du Mexique. Leur origine est ancestrale. Ils vivent principalement dans le Michoacan au sud-ouest de Mexico. Ils sont farouchement attachés à leur tradition qu'ils ont su garder malgré la conquête espagnole. Bien que colorés par le catholicisme forcé promu par les espagnols,  les grands repères ont été conservés. Le quotidien est encore aujourd'hui régit par les règles traditionnelles : le plus grand respect pour la nature et ses éléments, une gratitude de chaque instant pour ce qui est donné par la terre et le ciel, les pratiques religieuses ou spirituelles qui participent à la marche de l'univers.
Au cours des siècles de leur histoire, les Puerepechas ont accumulé un savoir précieux en matière de soins. 

J'ai la joie d'être l'élève d'une Puerepecha : Miryam Mendoza Murillo. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur la page "qui suis-je".

 



Sylvie Laboureur, 3 bis, rue de Féricy, 77590  Fontaine-le-Port - 06 22 06 36 80 - Siret 500926860